Pascal Goblot

annee suivant

8 reliques

Installation vidéo
13 écrans asynchronisés



La performance TO BE BROKEN est un geste.

Il existe 4 répliques exactes de La Mariée mise à nu par ses célibataires, même de Marcel Duchamp :
à Londres, Stockholm, Tokyo, ainsi qu'une réplique supplémentaire pour les expositions temporaires, la Travelling Version.

Chacune d'elle a ré-exploré les procédés de fabrication inouïs et inédits mis en œuvre par Duchamp de 1912 à 1923.

Autorisées, par Marcel Duchamp lui-même, ou Teeny, son épouse, elles forment, avec le Grand Verre originel
de Philadelphie, le corpus définitif de La Mariée mise à nu par ses célibataires, même.

Il n'y aura pas de cinquième réplique.

La performance TO BE BROKEN réalise une reconstruction du Grand Verre, la montre, la filme et enfin, la détruit…

De ce geste, ne reste que la trace, la relique, sous la forme d’une installation vidéo sur 13 écrans, consacrés chacun à l’un des 13 motifs identifiés du Grand Verre.

Chacun est le récit en image de la réélaboration de l’un de ces 13 motifs :
depuis son nom, ses sources, sa forme, sa genèse dans les notes manuscrites de Duchamp, ses matériaux, aux gestes
et aux procédés qui ont présidé à sa réalisation, et sa place dans l’oeuvre finale …jusqu'à sa destruction.

Seule la démarche compte, seuls importent ici les processus expérimentaux, techniques, et conceptuels mis en oeuvres par Duchamp. De la poussière dont elle issue, la reconstruction de La Mariée mise à nu par ses célibataires, même
retourne à la poussière.

L’installation vidéo est éditée en 8 exemplaires numérotés de 1 à 8,
+ 1 exemplaire d’artiste,
+ 1 exemplaire réservé au Musée de Philadelphie,
+ 1 exemplaire réservé à l’Association Marcel Duchamp.




site design by Olivier Classe built with indexhibit